• Maurice Carême

     

    Le chat et le soleil


    Le chat ouvrit les yeux,
    Le soleil y entra.
    Le chat ferma les yeux,
    Le soleil y resta.

    Voilà pourquoi, le soir,
    Quand le chat se réveille,
    J’aperçois dans le noir
    Deux morceaux de soleil.

    Maurice Carême

    Maurice Carême (1899-1978) 

    « de Prévertpensées pour une amie qui affectionnait les petites vaches »

  • Commentaires

    1
    Samedi 23 Mars à 09:59

    Je l'ai appris à l'école, bises et bon week-end.

    2
    Samedi 23 Mars à 12:29

    biosus claudie bon weekend également 

    3
    Samedi 23 Mars à 20:54
    colettedc

    Merci pour ce mignon partage, Patricia !

    Bonne fin de soirée,

    Bisous

    4
    Jeudi 28 Mars à 16:58

    joli poéme mon amie  merci de nous en faire cadeau bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :